13. Du bon usage des emojis

Y avait une annonce dans mes cordes. J’ai répondu. D’ordinaire, j’indique pas mon âge. Mais là, ils demandaient direct la date de naissance sur un formulaire à remplir. J’ai rempli. Ils doivent avoir des quotas. Peut-être. Selon la tranche d’âge. Souvent, j’entends dire « un boomer, ça coûte ». De la même manière, j’entends dire « un jeune qui débute, ça coûte ». A ce rythme-là, ça coûte à tous les âges. Alors qu’on serait plutôt en position de penser que ça rapporte. Mais bon.

La réponse est arrivée très rapidement. Tout s’est fait par voie électronique. Personne ne s’était encore vu.

– Ta présentation a retenu notre attention.

Ça faisait un bail que j’avais pas fait cet effet. Et ça m’a fait plaisir. Je ne l‘aurais jamais cru, mais ça m’a fait plaisir. Même si le tutoiement m’a fait bizarre. Je me suis dit qu’ils se trompaient peut-être puis j’en ai conclu qu’ils tutoyaient tout le monde pour faire communication cool. Bien que ce soit très souvent le contraire… Mais j’allais pas faire ma mauvaise tête. Ils mettaient en avant leurs sourires pleines dents avec leurs 😊 😁 😁. Bien quelle était la suite ?  Avant même de le savoir, il a fallu que je signe une lettre d’engagement de confidentialité qui m’engageait à rien et de non divulgation d’informations (très sensibles ? waouh !… ça éveille ma curiosité). J’ai donc paraphé un document qui n’avait aucun intérêt pour connaître la suite. On m’a renvoyé un (très) long questionnaire (fastidieux) à remplir avec un emoji sourire + clin d’œil que je ne peux pas reproduire ici. Donc forcément je ne peux rien dire si ce n’est, et là je ne dévoile rien, qu’ils ont un sens de la société très particulier fondé sur le pillage et la méfiance absolue, le tout enrobé de psychologie positive. Le mélange n’a rien de novateur, et le concept facilement détournable est emballé dans du marketing New Age. On a commencé à me demander des tas de choses, dont « comment envisages-tu ton avenir ? » suivi d’une ou d’un emoji 😊 + emojis babyfoot + ce qui ressemblerait à un distributeur de café – de thé aussi ? – + plantes vertes… J’ai supposé qu’ils évoquaient l’environnement de travail… (renseignement pris on dit « un » emoji). Je voyais pas très bien ce qu’il y avait de souriant à définir un avenir sans savoir si c’était dans l’absolu ou chez eux.

Il fallait imaginer ?

– Ecris comme ça te vient 😊.

J’ai essayé d’imaginer ce que ça pouvait signifier un avenir avec des personnes qui communiquent avec des emojis, qui te répondent dans la seconde, à croire qu’ils n’ont que ça à faire et qu’avec toi surtout !

D’ordinaire, j’utilise les emojis avec les amis, les proches, avec mon téléphone surtout, et on rigole beaucoup. Mais avec des inconnus… c’est spécial ! Je me suis dit que pour avoir le boulot, fallait m’y mettre aussi aux émoticônes… Il a donc fallu que je télécharge un clavier Emoji. Mais je n’ai jamais réussi. J’ai donc poursuivi avec des mots.

Ils s’obstinaient à me parler emoji surtout avec celui-ci 😊 : des émotions lisses, pas un mot plus haut que l’autre, un monde lisse, un boulot lisse ?

Je savais pas comment on dit combien en emoji, alors j’ai écrit : combien ? avec des mots autour.

La réponse a pris plus de temps, et quand je l’ai enfin reçue, – 😤, 😠, une vraie misère – j’ai compris que je ne donnerai pas suite. 

– Nous comprenons ta position et nous la respectons.

Personne ne s’est jamais vu en définitive.

NB : les gens de 12 ans commencent à voir les effets très (trop) réducteurs des emojis dans leur quotidien et en reviennent à une base fondamentale : le langage pour aborder une question qui les intéresse au plus haut point : qu’est-ce que la communication ?

NB 1 : les gens de 12 ans toujours préconisent d’utiliser les emojis pour rigoler entre amis avant tout, c’est juste un phénomène planétaire qui passera.

Gangnam Stylehttps://www.youtube.com/watch?v=9bZkp7q19f0




3 commentaires sur « 13. Du bon usage des emojis »

  1. Intéressant : j’ai ppris à utiliser les emojis ici et sur Facebook, principalement comme complément agréable aux mots
    Une génération qui sait exprimer des émotions uniquement à travers un smiley et qui n’essaie pas de les rendre même avec des mots aura une réduction drastique de la qualité de son langage.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :