18. Tout le monde…

Tout le monde veut une histoire d’amour, même ceux et celles qui prétendent le contraire. C’est leur façon de vivre leur histoire d’amour en quelque sorte.

Tout le monde veut de l’attention, de la considération, de la compréhension.

Tout le monde ! Suffit de regarder autour de soi, et en soi.

C’est même ce qui est perplexant, à voir le bordel ambiant, ce désir, voire besoin, d’amour qui explose de partout, dans tous les sens, à tous les âges. Cet amour nous guide, nous fait grandir et sans cette inclination nous passons à côté de l’essentiel. Ya qu’à voir les ravages quand l’amour vient à manquer. Inexprimé, il peut faire un mal immense.

Tout le monde est concerné.

Nous comme les autres. Entre 60 et 69 ans l’amour n’est toujours pas un vain mot, une malle de souvenirs à ouvrir les soirs d’hiver pour se réchauffer les sens et se rafraîchir le sourire.

Pas plus l’antichambre à l’oubli.

Tout le monde réclame sa part d’amour, quel que soit son âge !

L’amour évolue au fil des saisons. Les histoires de cœur ne sont pas toujours des histoires de corps (et vice versa). Lorsque l’amour s’en mêle…

Et tout le monde espère que l’amour s’en mêle, même ceux et celles qui prétendent le contraire.

… le tourbillon vous entraîne dans son tumultueux mouvement et vous vous rappelez que la vie est le danseur et vous la danse.

Tout le monde aimerait raconter de merveilleuses histoires d’amour sans tenir compte de la réalité.

Oui bien sûr, il y a les déceptions, les trahisons, les mensonges de jadis et d’antan, bon…

Tout le monde en a connu. Tout le monde en connaît.

Est-ce une raison pour se défaire de l’amour ?

Oh, ne rechignez pas, ne baissez pas les yeux, ne soupirez pas, ne vous reniez pas pour une histoire qui a mal tourné ou qui vous a ennuyé au point de prendre le premier train pour fuir cette atmosphère engourdissante.

La réalité a du bon aussi.

La vie est courte, profitez-en qu’on entend partout. Alors ne gâchez pas les bons moments, pensez aux autres. Cessez de montrer votre dégoût de vos histoires ratées, ou inassouvies, les générations suivantes, et les autres autour, n’y sont pour rien. Ne leur promettez pas le pire à venir.

Tout le monde souhaite croire en la force constructive de l’amour.

Sans faire un trop gros effort de mémoire, l’amour apporte beaucoup, n’est-ce-pas ?!

Tout le monde veut que quelqu’un pense à soi, quelque part.

Même ceux et celles qui prétendent le contraire.

Oh bien sûr il y a l’autre dont on ne sait pas toujours ce qu’il veut, ni comment ni pourquoi (et vice versa).

Tout le monde suppute, suppose, comprend, sait que c’est le jeu de l’amour.

L’on aura beau le penser, le vivre, l’accepter, le damner, l’amour présent ou absent nous tient au cœur, aux tripes.

Tout le monde met un temps fou à l’admettre.

Tout le monde veut une histoire d’amour simple, sans chichis, comblante. Cela n’existe pas… paraît-il… Mais toutes les histoires d’amour vécues et à vivre n’ont pas été répertoriées. Je parle des histoires qui élèvent, qui enthousiasment, qui vous portent, qui vous ouvrent à la vie, à son bouillonnement, à la création, à la curiosité, à la révélation…  J’écarte de manière arbitraire les menaçantes, les avilissantes, les mortifères, bien que dans le fond, un sale fond, parfois y sombre le mot amour délavé et quasi trépassé.

On a le droit de vieillir, difficile de faire autrement quand on vit, cela n’empêche pas d’aimer. Aucune loi n’oblige à ne plus aimer, à refuser ou rejeter l’amour.

Tout le monde a droit à de l’amour. Quant à ceux et celles qui prétendent le contraire, on ne peut pas non plus le leur imposer.

Tout le monde veut de l’amour qui ne creuse pas de solitude.

Tout le monde veut être ce qu’il est.

Ce qui n’empêche pas la vigilance qui peut rimer avec la confiance.

Moi aussi, je veux une histoire d’amour, à mon âge, oui, et aux âges suivants.

Comme tout le monde.

Je n’en ai pas fini avec ce vaste sujet, comment le pourrait-on ?

Malgré ceux et celles qui prétendent le contraire.

https://www.youtube.com/watch?v=Ma7lyfYzIw8&list=PLuFr_e8-H8jsUNCJI2U4WVFG-wRqN_AxH&index=1
Daniel Johnston True love will find you in the end

4 commentaires sur « 18. Tout le monde… »

Répondre à Cochonfucius Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :