26. Réussir sa vieillesse

Alors c’est un coup de gueule que je voudrais vous adresser, à ceux qui donnent les directives sans toujours bien réfléchir on dirait bien, oui je sais qu’on risque de ne pas le prendre en compte, mais je vais quand même vous le dire.

(Elle souffle bruyamment, d’avoir dit d’une traite la phrase sans arriver à contenir les trémolos, dus surtout au trac, la bluffe. Elle ne pensait pas y arriver. Elle reprend le mégaphone, se remet en position.)

Je m’appelle Martine, Martine Mira, j’habite un hameau près de Saint-Saturnin, en Auvergne, là où vous autres vous venez pas souvent nous rendre visite. Alors j’ai décidé de monter jusqu’à vous. C’est un proverbe chinois qui le dit : si le succès ne vient pas à toi, va au succès. C’est une variante de : si  le volcan ne vient pas à toi, va au volcan. Bon, bref…

(Elle reprend sa respiration. On commence à s’agglutiner aux fenêtres du ministère des Solidarités et de la Santé.)

J’ai 68 ans, toujours bien vécu, l’air de la campagne fait du bien à la peau comme vous pouvez le remarquer. Enfin si vous vous rapprochez parce que de là-haut vous pouvez pas vous rendre compte de grand-chose.

(Elle rit de sa bonne blague, prend de l’assurance. La sécurité sort du bâtiment sans se rapprocher d’elle à cause des badauds qui forment un cordon de protection sans le vouloir.)

Je suis venue vous dire qu’il faut arrêter de nous harceler avec vos courriels, vos courriers, vos conseils, vos appels que les salariés de vos plates-formes doivent passer pour appliquer vos directives stupides. J’en peux plus et toutes celles et tous ceux qui ont signé cette pétition n’en peuvent plus non plus.

(Elle déroule un papier de plusieurs mètres sur lequel figurent des noms, prénoms, adresses et signatures.)

Parce que pour vous autres il ne faudrait pas vieillir, il ne faudrait pas montrer les signes de vieillesse, ou plus exactement il faudrait vieillir jeune… Ça colle pas, les mots ne collent pas !!!! Vieillir jeune !!!! Ya une professeur de lettres du village à douze kilomètres de chez moi qui m’a dit « va leur rendre leur oxymore, on n’en veut pas ». Alors je suis venue aussi vous rendre votre oxymore.

(Les inconnus autour d’elle l’encouragent. Des fenêtres s’ouvrent au ministère des Solidarités et de la Santé pour mieux l’entendre.)

Il faudrait réussir sa vieillesse. La publicité nous en rebat les oreilles. J’ai vu des amis, hommes et femmes, s’user la santé et le moral à utiliser des poisons, des soins anti-âge, rien que le mot fait peur : anti-âge… Au secours !!!!

(Elle est applaudie par la petite foule qui grossit. La sécurité va chercher du renfort.)

Il faudrait réussir sa vieillesse. Les caisses de retraite et de santé publique nous en rebattent les oreilles. Ils nous envoient des messages avec des mannequins seniors qui ne nous ressemblent pas. Personne dans mon entourage ne se reconnaît dans ces portraits. Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles sous prétexte qu’il y aurait une différence entre vieillir et bien vieillir.

(Le ton monte. La sécurité a appelé la Police qui semble tarder à venir. Les derniers arrivés dans la foule n’entendent pas ce qu’elle dit. Elle monte sur un podium fabriqué avec deux palettes apportées d’un chantier voisin. Des vieux, des jeunes l’écoutent. Elle se fait filmer, enregistrer.)

Je revendique le droit de vieillir, d’avoir des rides, de ne pas bien entendre, de voir moins bien, d’avoir du mal à sortir de mon lit.

Je refuse les renaissances cellulaires avec des compositions pas très claires.

Je revendique le droit d’avancer à mon rythme.

Je revendique le droit de ne pas me faire bousculer.

Je revendique le droit d’aimer vivre sans avoir honte de mon âge, ni essayer de le cacher, ni faire comme si de rien n’était.

Je revendique le droit de ne rien réussir du tout, vivre n’est pas une réussite, c’est une joie !!!

(Elle est de nouveau applaudie, Vive Martine, Oui, elle s’appelle Martine, Poussez-vous, je vois rien; Dispersez-vous, s’il vous plaît, vous ne pouvez pas rester là.)

Je revendique le droit de ne pas avoir d’envies, oui cela peut arriver, ça ne veut pas dire obligatoirement que je suis déprimée.

Je revendique le droit d’être là et de vivre tout simplement.

Je revendique le droit d’occuper l’espace.

Je revendique le droit de ne pas être efficace, ça suffit ces conneries maintenant.

Je revendique le droit de ne pas être un produit marchand.

(Vas-y Martine, Madame il faut descendre de là, la touchez pas, vous n’avez pas le droit, la rue est à tout le monde, elle a le droit de s’exprimer, elle fait de mal à personne, elle trouble l’ordre public, mais on est d’accord avec ce qu’elle dit, nous aussi remarque.)

Je revendique le droit d’être vieille, et de continuer à vieillir.

Je refuse d’être un enjeu national.

Je revendique le droit d’être un être humain à part entière et d’être considérée comme tel.

Je revendique le droit d’être reconnue dans mes désirs qui ne sont pas forcément les vôtres.

Je revendique le droit d’être dépassée par les nouveautés du temps qui passe.

 (On t’aimera toujours Martine, Vive Martine. Les forces de l’ordre arrivées sur place essaient de se frayer un chemin jusqu’à Martine Mira, mais la foule compacte empêche toute progression. Les policiers rebroussent chemin. Aux fenêtres du ministère des Solidarités et de la Santé, on commence à l’applaudir.)

Je vous demande donc solennellement avec tous et toutes mes camarades de cesser de nous harceler. Nous avons le droit d’être vieux. Nous sommes au courant que nous vieillissons et nous savons de quoi nous avons besoin, et nous savons ce qui nous fait du bien. Vos conseils n’empêcheront pas la vieillesse, et nous n’avons pas besoin de vous pour vivre et bien vivre. Vous feriez bien mieux de nous écouter au lieu de nous ostraciser.

Nous revendiquons le droit d’être visibles.

Il n’y a pas une seule manière de vieillir, comme il n’y a pas une seule manière d’être enfant, adolescent, adulte, femme, homme… etc, etc.

Voilà ce que je tenais à vous dire.

 (Martine Mira salue son public, descend de son estrade improvisée puis va déposer la pétition devant les portes du ministère des Solidarités et de la Santé sous des houlas unanimes.)

https://www.youtube.com/watch?v=xhdVhePFV8Q V. Cantuaria – O barquinho

14 commentaires sur « 26. Réussir sa vieillesse »

  1. Sympa le comité d’accueil! Question: Né 2 jours après Pearl Harbour, ai-je encore le droit de m’identifier aux ‘sexas’?
    Mes admiratrices disent que je ne fais pas mon âge, alors je vais essayer de m’incorporer à ce blog de gamins. Amicalement depuis le fin fond de l’Andalousie.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Frédéric Bargeon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :