39. Un don météorologique

De son enfance campagnarde, aux influences océaniques, il a gardé cette faculté de lire le ciel, de percevoir l’orientation du vent, de flairer les fragrances de la terre, d’en connaître les variations et les émois qui s’ensuivront, de mesurer intuitivement une pression atmosphérique, tel un baromètre, de discerner les écarts lumineux.

Il peut vous annoncer avec une certitude infrangible l’état dans lequel vous vous trouverez le lendemain, alors que le soleil brille au moment de sa prédiction, et la pluie qui vous tombera dessus, sans avoir besoin de regarder une application météo, il le sait, il l’affirme.

Il faut l’entendre vous asséner d’une voix assurée que la météo vous retourne comme une crêpe, quel que soit l’endroit où vous vivez. Et de poursuivre en ajoutant qu’en plus d’être sous l’influence constante de notre inconscient, nous sommes sous celle des embruns, du soleil, de la pluie, du brouillard, du givre, des froideurs inhospitalières printanières, du plafond nuageux bas, des différentes nuances de gris qui assombrissent nos humeurs, de la nudité hivernale, de la générosité neigeuse, de la maussaderie intermittente, de la canicule écrasante, des orages, des tornades, des tempêtes, etc., etc. Il vous explique sans prendre des gants à quel point nous sommes constamment travaillé par les extrêmes des températures qui modèlent nos tissus, réveillent les cicatrices, les rhumatismes…

Il va plus loin, certifie qu’une contestation, une insurrection, une révolution peut partir d’une météo inclémente et que nous ferions bien mieux de moins maltraiter la terre et par voie de conséquence le climat, sous peine de voir la météo nous renverser…

Il n’hésite pas à rappeler que l’armée l’a bien compris en censurant parfois purement et simplement en plein conflit les bulletins météorologiques, les invasions s’effectuant selon des conditions plus ou moins avantageuses…

Il pourrait vous en dire encore tant et tant depuis le temps qu’il consulte le temps météorologique, délaissé par les contemporains, c’est pourtant capital la météo, la première chose à observer, d’elle dépend la journée de chacun, de toute une région, de tout un pays. Si Hippocrate évoquait déjà l’action du froid, du chaud, de l’humidité, des différentes saisons sur l’évolution de maladies, il prétend que nous aurions dû poursuivre ces études. Les animaux sont tout aussi sensibles aux modifications atmosphériques et qu’à défaut de pouvoir compter sur ses propres sens, l’on peut sans aucun doute bénéficier de ceux d’un animal proche. Bien sûr, finit-il toujours par admettre, le monde préfère se fier aux appareils modernes pour prévoir l’inéluctable avec une marge d’erreur plus ou moins importante, mais cela ne mangerait pas de pain d’associer les deux, l’empirique et le scientifique.

La question de l’influence de la météo sur nos santés lui semble si primordiale, bien qu’éminemment complexe en raison de facteurs nombreux qui entrent en jeu, et mériterait selon lui toute notre attention.

Aussi quand un esprit chagrin se moque de son intérêt et son expertise météorologique, il le laisse à son ignorance.

Il sait qu’un jour la météoropathologie sera dignement étudiée, il pourra alors prétendre au titre de professeur émérite. Il en a toujours rêvé !

https://www.youtube.com/watch?v=C0V8w2F-SsI 3 gars su’l sofa – Météo

16 commentaires sur « 39. Un don météorologique »

  1. Bonjour Louise-Simone,
    Rien à voir avec la météomancie ?
    Trêve de plaisanterie, ton texte est très bien écrit, et je pense que la météorophatologie a de beaux jours « de vent » elle, en tout cas c’est ce que je souhaite à ton héros et à nous tous.
    Merci pour la musique, je ne connaissais pas , belle découverte 😉
    Bonne journée à toi et bons préparatifs🎄🎅🏻🕊❄️😙
    Corinne

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup, oui la météoropathologie est une perspective d’avenir à explorer… et super que les p’tits gars de la météo musicale t’ont plu. Très bonnes fêtes à toi aussi, et en attendant… très belle journée (ici nuageux et pluvieux m

      Aimé par 1 personne

  2. Aujourd’hui, vous pouvez consulter les applications météo à tout moment, n’importe où. C’est fou combien de personnes veulent savoir à l’avance lorsqu’elles planifient simplement une simple promenade. Les gens parlent de la probabilité de pluie, des heures d’ensoleillement prévues et de l’application radar de pluie. Beaucoup se demandent s’ils devraient y aller. C’est très simple: quand il pleut, vous vous cachez. Quand il fait trop froid, vous rentrez chez vous.
    Aucune raison de capituler à l’avance.
    Louise Salmone, J’envoie des salutations du pays des merveilles d’hiver … ⛄❄️
    Rosie

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :