110. Verbicruciste versus Cruciverbiste

À l’entendre, la seule voie à suivre était celle de Georges Perec quant aux « considérations sur l’art et la manière de croiser les mots ».

Ah, fallait le voir dans les soirées s’essayer à des mondanités, fort de sa réputation de publiciste ès mots croisés dans un journal national, qui plus est une référence internationale.

Un temps cela l’amusa, puis elle se lassa de ses péroraisons sur la création d’une grille de mots croisés, et là encore il s’en référait à son mentor sur la « tâche fastidieuse, minutieuse, maniaque » avant la recherche des définitions, un « travail fluide, impalpable, une promenade au pays des mots où il s’agit de découvrir, dans ces alentours imprécis qui constituent la définition d’un mot, le lieu fragile et unique où il sera à la fois révélé et caché ». Ce n’est pas moi qui le dis, ajoutait-il satisfait de lui chaque fois qu’il lâchait sa tirade, c’est monsieur Perec.

Et assurait-il pour porter l’estocade, en citant toujours son inspirateur « Ce qui, en fin de compte, caractérise une bonne définition de mots croisés, c’est que la solution en est évidente, aussi évidente que le problème a semblé insoluble tant qu’on ne l’a pas résolu.»

Lui qui ne cessait de déclamer qu’une « … fois la solution trouvée, on se rend compte qu’elle était très précisément énoncée dans le texte même de la définition, mais que l’on ne savait pas la voir, tout le problème étant de voir autrement…», qu’en pensait-il concrètement de leur situation ? Parce que c’était bien beau les mots croisés, bien beau de séduire avec des définitions qui trituraient ses méninges et celles des autres, mais maintenant qu’ils en étaient arrivés là, qu’en pensait-il ?

Maintenant qu’elle a claqué la porte, les clefs posées avec ostentation sur le meuble de l’entrée, malgré ses jérémiades et cet unique argument : Mais enfin on ne brise pas une histoire comme la nôtre après tant d’années ! qu’en pensait-il de cette catastrophe qui s’est abattue sur leurs vies ? L’avaient-ils seulement vue venir ?!  Il dépassa les bornes en alléguant un soir de mauvaise humeur qu’elle lui en voulait de vieillir sans se l’avouer. Cette remarque idiote, hors de propos, la blessa. Ils étaient donc tombés si bas ?! et il enchaînait les pourquoi, pourquoi, pourquoi sans entendre les pourquoi pas.

Oui, pourquoi pas ? Ces simples mots qui n’apparaissent jamais dans ses mots croisés, pas plus que la ponctuation. Elle lui avait signifié qu’elle n’en pouvait plus de vivre sans ponctuation, trop de cases blanches et noires s’interposaient entre eux désormais.

Jusqu’à ce matin de café crème au comptoir, où par quasi habitude elle demanda le journal pour s’adonner à la passion qui les avait unis, les mots croisés. D’un air las, elle balaya les définitions. Elle y reconnaissait son esprit, sa patte, son humour : il lui manquerait presque.

Avec vélocité, elle remplit les cases, quant à la dernière lettre lui apparut le message qu’il lui destinait. En neuf énigmes, sur trois horizontales et une verticale, il ranima la flamme avec le E à l’honneur : Laisse Moi Être Présent Sans Être Pesant Je Thème.

https://www.youtube.com/watch?v=60ejKrj38j8 The Wallace Collection – Daydream

13 commentaires sur « 110. Verbicruciste versus Cruciverbiste »

  1. Quelle belle composition de mots et de paroles, j’aime les ( cases)noirs et blanches, l’écriture c’est de la musique ! Et la note finale est très très poétique. Merci !

    Aimé par 1 personne

  2. Dégoûtée de croiser les mots, elle préférait croiser les jambes : l’inconnu s’y laissait prendre et ses bas noirs assuraient la résolution de l’énigme.
    Un jour, sur une grille, elle avait inscrit en cinq lettres : CEREP et son ex-compagnon n’y avait vu que du feu. La déception joua, le maître n’avait pas vu l’envers du décor. Il n’avait pas trouvé avec elle le mode d’emploi. 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :