117. Vanité bla bla bla, tout est vanité

Edwige a une particularité que personne ne remarque. Personne ne la remarque tant elle passe inaperçue. Oui, cette femme pour une raison inconnue où qu’elle se trouve demeure inaperçue, stricto sensu, non qu’elle ait un visage quelconque, non… Disons plutôt que si vous passez à ses côtés, ou si vous vous postez devant, il vous sera impossible de mémoriser son visage, son corps, de retenir un détail probant de sa présence. Pourtant elle existe bel et bien, en chair, vivante, joviale, à l’esprit subtil, à l’humour corrosif, mais sitôt qu’elle sera partie vous aurez oublié son visage, il restera des mots suspendus et vous vous demanderez « mais qui les a dits ? ».

Combien de fois a-t-elle dit à des amis « ah mais je t’assure que j’étais avec vous ce jour-là » ?

Personne ne s’en souvenait.

Edwige non qu’elle s’en moquât, non qu’elle se fît particulièrement discrète, ce n’était pas son genre, aurait bien voulu au contraire comme tout un chacun être remarquée, au moins une journée, une heure, un instant !

Le temps aidant, elle dut se rendre à l’évidence et réaliser qu’elle traversait cette vie comme sur un nuage, de la matière même d’un nuage parfois lui semblait-il. Évaporée, évanescente, impalpable, à l’ego si peu développé qu’il en devenait une anormalité non reconnaissable. Dans ce monde-ci.

Aussi Edwige connaissait encore le privilège de s’amuser à un âge qui commençait à devenir avancé à se confondre dans le paysage, d’apparaître et de disparaître à sa guise, sans en tirer aucune gloire, sans en chercher un enseignement de quelque nature que ce soit. On ne la remarquait pas, elle n’allait pas en faire un drame non plus.

Cela ne l’empêchait pas de vivre, et de bien vivre : avec une légèreté certaine.

© Louise Salmone

https://www.youtube.com/watch?v=WcqK9Ls7Eos Alpha Blondy – Jérusalem

26 commentaires sur « 117. Vanité bla bla bla, tout est vanité »

    1. Merci à vous, et très bonne journée,
      et je profite de l’occasion pour vous dire que parfois il n’est pas possible de laisser un commentaire à la lecture de vos textes (je ne sais pas si c’est une histoire de navigateur ou autre, mais sachez que je trouve votre aventure FrançoisBonesque super – par vos textes bien sûr – !)

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :