Blogue

68. Saint Jacques de Compostelle / Santiago de Compostela

Sa vie reposait sur un formidable malentendu. Lui-même le confessait sans chercher à dissiper les nombreux quiproquos. Les évènements s’enchaînaient avec plus ou moins de bonheur, et cahin-caha il parvenait à ses 67 ans. Comment se retrouva-t-il sur le chemin de Compostelle ? Il n’aurait pu déterminer à quel moment il acquiesça à cette idée, niLire la suite « 68. Saint Jacques de Compostelle / Santiago de Compostela »

67. Amour filial

Arlette patientait dignement sur une chaise à peu près confortable que le vendeur, un petit jeune quadra estima-t-elle, lui avait apporté. Une légère exaspération commençait à poindre, mais elle se contenait, et s’en félicitait. Vieillir la rendait plus zen, indubitablement, elle savait reconnaître les priorités sans se perdre dans un dédale d’inepties. Néanmoins, son emploiLire la suite « 67. Amour filial »

66. Pygmalion en chocolat

Il était son directeur de thèse quand elle tomba sous le charme de son intelligence et de son sourire aguicheur. Elle avait été prévenue, mais rien n’y fit. La sensibilité à fleur de peau de ce poète introverti versé dans la sociologie l’attirait aussi inexorablement qu’une abeille par les fleurs aromales d’un verger. À l’époque,Lire la suite « 66. Pygmalion en chocolat »

65. The show must go on

Quand la gamine poussa la porte de sa boutique, entra en jetant un coup d’œil circulaire manifestement de connaisseuse et huma l’air ambiant de la cordonnerie, la curiosité de Georges connut un pic rarement atteint. La petite, belle allure, des yeux vifs d’intelligence, pas plus de vingt-ans il dirait, portait ni sac, ni bijoux, etLire la suite « 65. The show must go on »

64. L’ex

L’interphone grésilla. Elle n’attendait personne, aussi ne répondit-elle pas. On insista. La sonnerie stridente l’empêchait d’écouter sereinement l’enregistrement de Madame Butterfly, d’apprécier à sa juste valeur l’interprétation exceptionnelle de Suzuki, la servante de Cio-Cio-San, littéralement « madame papillon » en langue japonaise, par une (très) jeune mezzo-soprano tout en promesse pour la préparation de sa prochaine auditionLire la suite « 64. L’ex »

63. Master vermeil

Le score extrêmement serré ne permettait pas à ce stade du tournoi d’estimer quelle équipe l’emporterait au final. La chaleur accablante fut invoquée par l’équipe Indigo – 2 hommes, 1 femme – pour reporter la dernière épreuve. Le jury après une rapide délibération et une consultation du règlement de l’association de pétanque de la LibertéLire la suite « 63. Master vermeil »

60. Samaritain

Il revenait inlassablement devant l’une des portes de la ville, à l’endroit exact où il avait passé son enfance et son adolescence, sur les terres bétonnées, ravinées tel son visage qui avait su garder une fraîcheur, étrangement, malgré les cicatrices qui lui burinaient la face accentuant un charme inquiétant et attirant. Son air de filouLire la suite « 60. Samaritain »

59. Trou de mémoire

Il n’arrivait pas à dormir, se tournait et se retournait dans son lit sans réussir à se sortir cette photo de l’esprit, ni surtout à mettre un prénom sur ce visage. Aussi se releva-t-il et retourna-t-il dans son bureau où les photos avaient été dispersées à même le plancher. En début d’après-midi, en rangeant leditLire la suite « 59. Trou de mémoire »

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.


Abonnez-vous à mon blogue

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

%d blogueurs aiment cette page :