Blog

123. Hutch

Il a écrit son prénom en lettres épaisses noires sur son barda volumineux, trouve l’ensemble plus seyant qu’une minuscule étiquette d’identification accrochée à la poignée au cas où son bagage se volatiliserait. Il ne voit pas comment. Lui n’égare rien et n’oublie rien. Pas son genre. Hutch est toujours stupéfait que des quidams se délestentLire la suite « 123. Hutch »

122. Thanatos sans Éros

Sa personnalité se développe aussi grâce à son prénom, ça ne fait pas tout mais ça y contribue drôlement. Cet adage familial a bercé toute son enfance. De fait, Jordan sait porter son prestigieux prénom qu’il doit à son jour de naissance, un 23 comme le numéro de maillot de l’immense basketteur au NBA MichaelLire la suite « 122. Thanatos sans Éros »

121. Raconte-moi une histoire

Il se faisait appeler Le Gitan reconnaissable à sa chevelure jadis brune, à son teint mat, à ses yeux sombres, noirs qui se voulaient énigmatiques mais qui n’électrisaient que son imagination. Le Gitan s’était installé un jour sans crier gare dans le centre-ville et s’était forgé une réputation de conteur, souvent bonimenteur, qui avivait deLire la suite « 121. Raconte-moi une histoire »

120. Dura lex, sed lex

Alfredo les vit lui faire signe à la sortie de l’aire autoroutière, juste avant d’emprunter la voie d’accès, et obtempéra au geste d’un avant-bras l’incitant à se garer sur la bande d’arrêt d’urgence. Avant même qu’il saisisse quoi que ce soit, il se retrouva hors de son véhicule, à tendre ses papiers et à répéterLire la suite « 120. Dura lex, sed lex »

119. Mondanités

J’en peux plus. J’arrive plus à faire d’effort, à sourire, à hocher la tête, à me montrer aimable, à faire semblant, j’y arrive plus. Envie de rentrer chez moi. Et lui, là, qui me bouche la vue et tient le crachoir depuis bien (elle regarde sa montre avec ostentation, dans l’espoir que son interlocuteur comprendrait,Lire la suite « 119. Mondanités »

118. Pop-corn et cinéma

Il n’est pas rare de le voir traîner sur les décombres de ce qui fut le plus grand multiplexe de la région… avant la catastrophe qui réduisit à néant toute possibilité de la retrouver. Après ce jour fatidique, elle se volatilisa comme par enchantement, laissant son propre cinéma d’art et d’essai à la merci de sonLire la suite « 118. Pop-corn et cinéma »

116. Le hasard, le doute et la magie

La docteure F., anesthésiste-réanimatrice, chercheuse en hypnosédation et algologue de renom, recevait toutes sortes de patient avec comme ferment liant leurs douleurs chroniques. Pour le reste, chacun et chacune trimballaient ses particularités dont certaines pouvaient entrer en résonance sans qu’elle se permît de les dévoiler. Voici ce qu’elle expliqua en préambule à ce nouveau patientLire la suite « 116. Le hasard, le doute et la magie »

115. Old Connection

On les voit près des ronds-points, en petits nombres, voire isolés, mais pas seulement… Il n’est pas rare d’en croiser aux abords des grandes surfaces, des jardins partagés, sur les places des marchés, et à dire vrai à peu près dans n’importe quel endroit. D’où la difficulté d’empêcher leur activité de proliférer, peut-être l’impossibilité… ceLire la suite « 115. Old Connection »

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.


Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

%d blogueurs aiment cette page :