69. Naïveté

Nasrin, ma petite-fille, ma beauté, mon cœur, même si tu oublies le son de ma voix, la couleur de mes cheveux, le grain de ma peau, souviens-toi de l’odeur des gâteaux que je te préparais, souviens-toi des chansons persanes que je te fredonnais, souviens-toi des rives d’Abadan où ton grand-père et moi t’emmenions nager petite,Lire la suite « 69. Naïveté »

68. Saint Jacques de Compostelle / Santiago de Compostela

Sa vie reposait sur un formidable malentendu. Lui-même le confessait sans chercher à dissiper les nombreux quiproquos. Les évènements s’enchaînaient avec plus ou moins de bonheur, et cahin-caha il parvenait à ses 67 ans. Comment se retrouva-t-il sur le chemin de Compostelle ? Il n’aurait pu déterminer à quel moment il acquiesça à cette idée, niLire la suite « 68. Saint Jacques de Compostelle / Santiago de Compostela »

67. Amour filial

Arlette patientait dignement sur une chaise à peu près confortable que le vendeur, un petit jeune quadra estima-t-elle, lui avait apportée. Une légère exaspération commençait à poindre, mais elle se contenait, et s’en félicitait. Vieillir la rendait plus zen, indubitablement, elle savait reconnaître les priorités sans se perdre dans un dédale d’inepties. Néanmoins, son emploiLire la suite « 67. Amour filial »