96. Quelques messages plus tard…

Une fois sous le chapiteau étoilé, Honorée en retard avance à pas de loup, pour ne pas perturber le tzigane qui perle ses poésies sous les arabesques acrobatiques de sa femme, drôle de cirque. Elle prend place dans la pénombre à la seule libre, aux côtés d’un incognito qui sent bon la soupe de lentillesLire la suite « 96. Quelques messages plus tard… »

95. La buvette

Un jour avec les parents est toujours redouté. Avec un pied dans le plâtre qui remonte jusque sous le genou, tenir la buvette dans le coin le plus branché du jardin public va relever de la vaillance herculéenne. Pas le bon jour, c’est moi qui vous le dis ! Inès se sent d’humeur maussade avec uneLire la suite « 95. La buvette »

94. Lettre de doléances

Comme vous pouvez le supposer, tout le monde ne parle que de l’évènement, car c’en est un. Et pour cause ! Même le gérant de l’hypermarché à treize kilomètres de là suit l’affaire avec le plus grand intérêt. Et pour cause également ! Nous ne vous remercierons jamais assez d’être venu vous établir dans notre petite ville.Lire la suite « 94. Lettre de doléances »