102. Novice

D’un regard, il balaya la place bigarrée, joyeuse, musicale, revendicatrice, marmonna des mots qui lui venaient avec aisance puis les griffonna sur une page A5, quand une main lui tapota l’épaule. Il se retourna pour faire face au vieux avec son appareil photo Reflex en bandoulière, … Mais plus personne utilise ça !… , ses godassesLire la suite « 102. Novice »

100. À dos

Cinq fois déjà que son père venait toquer à sa porte en l’invitant à les rejoindre. Chaque fois elle répondait « j’arrive » sans bouger, allongée sur son lit à tourner les pages d’un livre, d’Albert Camus, La Chute. De sa chambre, elle entendait les sonneries, les pas dans le couloir, les éclats de voix, reconnaissait chacunLire la suite « 100. À dos »

72. Par l’entremise de Baubo

Sara, qui portait d’ordinaire la trentaine arrogante, pleurait et reniflait bruyamment un chagrin sur le banc de l’abribus. Une rupture c’est rarement jovial, ça déchire de l’intérieur, ça boursoufle le visage, quand bien même pour les personnes concernées cette seule issue s’imposait. Les larmes coulaient à la défigurer, entraînant sans distinction figure intelligente, esprit d’indépendance,Lire la suite « 72. Par l’entremise de Baubo »