72. Par l’entremise de Baubo

Sara, qui portait d’ordinaire la trentaine arrogante, pleurait et reniflait bruyamment un chagrin sur le banc de l’abribus. Une rupture c’est rarement jovial, ça déchire de l’intérieur, ça boursoufle le visage, quand bien même pour les personnes concernées cette seule issue s’imposait. Les larmes coulaient à la défigurer, entraînant sans distinction figure intelligente, esprit d’indépendance,Lire la suite « 72. Par l’entremise de Baubo »

71. SIS : Salon international pour les seniors

Il a fallu le faire, ça ne pouvait plus continuer. L’appellation de foire conviendrait mieux. Cependant « Salon » sonnait plus chic et celui-ci avait pour vocation d’attirer et d’éblouir une très large population européenne senior en sillonnant les villes les plus importantes pour présenter les dernières nouveautés en matière de santé, de fiscalité, de patrimoine, deLire la suite « 71. SIS : Salon international pour les seniors »

70. Proposition sérieuse

En une nuit, les affichettes avaient pullulé dans le quartier. Toutes les rues avaient été quadrillées ; pas un mur épargné, pas une vitrine oubliée, rien n’avait été respecté, pas même les immeubles classés. Certaines avaient été collées si haut que l’équipe municipale de la voirie ne disposait pas des appareils adéquats, si bien qu’il revenaitLire la suite « 70. Proposition sérieuse »