45. Dom Juan

Il sévit dans le quartier depuis des lustres. Les années passant, et aidant, Anatole se pavane avec assurance et certitude aux terrasses de café, son terrain de chasse préféré. La vieillesse l’embellit, trouve-t-il, sa chevelure clairsemée poivre et sel dégage son visage, son corps encore vigoureux attire par le calme qui s’en dégage, pense-t-il. IlLire la suite « 45. Dom Juan »