73. Par une lunaire nuit d’été

Vous avez une sacrée chance que je sois passée par ici. Ce passage faut le connaître, je l’avoue. C’est le raccourci pour aller jusqu’à la pizzeria. Je viens tous les étés depuis mes cinq ans et j’ai gardé cette « habitude », si je puis m’exprimer ainsi, d’emprunter ce chemin. Foncer dans les ruelles et débouler surLire la suite « 73. Par une lunaire nuit d’été »