92. She’s a Lady ! / C’est une Dame !

S’avouer vaincue reviendrait à ternir sa réputation, et cela elle ne pouvait pas se le permettre. Trop d’argent en jeu ! Sa licence professionnelle également ! Un comble qu’une escroc lui échappe systématiquement ! À croire qu’elle a été prévenue ou qu’elle disposerait d’un sixième sens. Invraisemblable. L’inlassable ritournelle : Félicie l’aurait loupée de peu aux dires de laLire la suite « 92. She’s a Lady ! / C’est une Dame ! »

91. Lui, c’est moi

Jean-Paul, amoureux de son prénom au point que s’il en avait porté un autre il l’aurait changé pour celui-ci, se tient debout en slip devant les portes grandes ouvertes de la penderie. Si tergiverser n’incarne nullement une de ses qualités premières ou secondaires, d’aucuns vous soutiendraient avec moult exemples qu’il est plutôt du genre frondeur,Lire la suite « 91. Lui, c’est moi »

89. Parfois on est obligé de renier la famille

Bonjour à toutes et à tous, je vous remercie d’avoir répondu à mon invitation disons exceptionnelle. Et d’être à l’heure. (Des mains s’agitent, des voix s’écrient : « des chaises ! ») Asseyez-vous comme vous pouvez et au fond, désolée, il va falloir rester debout, mais nous n’allons pas nous éterniser, rassurez-vous. Cette réunion de famille informelle et néanmoinsLire la suite « 89. Parfois on est obligé de renier la famille »