65. The show must go on

Quand la gamine poussa la porte de sa boutique, entra en jetant un coup d’œil circulaire manifestement de connaisseuse et huma l’air ambiant de la cordonnerie, la curiosité de Georges connut un pic rarement atteint. La petite, belle allure, des yeux vifs d’intelligence, pas plus de vingt-ans il dirait, portait ni sac, ni bijoux, etLire la suite « 65. The show must go on »